Les marchands de sable ne nous endormiront pas !

Publié le par UDB-MOR BIHAN

 La fédération Morbihan de l’Union Démocratique Bretonne appelle ses militants et les citoyens à se joindre nombreux

au rassemblement de protestation dimanche 25 mars  à Erdeven.

 Le projet d’extraction de sable au large de Gâvre-Quiberon heurte nos conceptions de la démocratie et du développement économique. En effet, ce projet s’est construit à l’origine en catimini, sans concertation avec la population et les élus locaux. Or, le temps où les projets industriels pouvaient s’installer sans contrôle et débat est révolu.

 L’inquiétude des habitants du littoral morbihannais est légitime : on ne peut pas dans le même temps mettre en place des politiques publiques de protection des dunes et accepter un projet qui risque de les endommager de manière irréversible. Le principe de précaution doit donc prévaloir.

 Mais ce souci de cohérence doit aussi s'imposer aussi sur le plan économique.

 L'opposition à l'extraction de sable ne peut, en effet, faire fi du besoin immense de logement pour les jeunes et les familles de la région . En toute logique , il apparaît nécessaire d'avoir recours à d'autres matériaux et de développer des programmes de logements « écologiques ». Plusieurs projets en Bretagne ont prouvé que cette voie est possible sans véritable surcoût et au bénéfice de l’emploi local (village vacance de Silfiac, lotissements du nord de Rennes).

 Il faut savoir également que la France est l’un des plus mauvais élèves en matière de recyclage des granulats. 16 % des besoins allemands en béton sont couverts par des matériaux issus du recyclage et 25 % en Grande-Bretagne, mais en France seulement 4,5 % des besoins sont pris en charge par le recyclage.

 S’opposer à la dégradation de la baie d’Etel, c’est aussi inciter les entreprises du bâtiment à innover.

 Plus largement, l’U.D.B. considère qu’il faut construire une vraie stratégie industrielle dans chacun des pays de Bretagne.

 Si le développement économique ne se décrète pas, il doit s’organiser. Encore une fois, toute activité économique doit être cohérente avec un projet de territoire, construit en concertation entre élus et citoyens. C’est sur cette base que la Bretagne pourra construire une industrie au service de l’emploi et du développement durable.

 Marchons ensemble à Erdeven, dimanche pour construire l’espoir d’un développement économique innovant et intégré.

 

    Yann SYZ 
 Responsable des affaires extérieures 
 Fédération Morbihan

 udbmorbihan.over-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article